Ecole du bien-être, le blog santé et bien être Santé Les applications de la réalité virtuelle dans la santé

Les applications de la réalité virtuelle dans la santé

0 Comment


Saviez-vous que la réalité virtuelle (VR) sert à autre chose qu’à jouer aux jeux vidéo en mode 3D ? Cette technologie apporte aussi sa contribution au développement de la science médicale. Découvrons à travers les prochains paragraphes quelques applications de la VR en médecine.

La réalité virtuelle s’utilise en chirurgie

Même si ce n’est pas encore très connu du grand public, la réalité virtuelle s’utilise assez couramment en chirurgie. A la faculté, les futurs chirurgiens s’entraînent sur des corps virtuels pour réaliser des interventions délicates. Sur la table d’opération, cette technologie apporte aussi son aide en reproduisant une imagerie réaliste du corps du patient. Combinée à la nanotechnologie, la VR permettra bientôt d’opérer à partir d’un petit robot de taille microscopique qui se commande depuis un casque de réalité virtuelle. Ce dernier exemple montre bien que les casques de VR ne servent pas qu’au gaming.

Vaincre les phobies grâce à la VR

Différentes applications aident à venir à bout de certains troubles. Il y a notamment le traitement des phobies. Le principe est simple. Le patient sera plongé dans un univers 100% virtuel où il sera confronté à quelques situations qui lui donnent normalement la frousse. Au fil des expositions, la personne commence à prendre confiance en elle. Elle finira même par ne plus avoir peur. En dépit de son aspect ludique, il s’agit d’une véritable thérapie à suivre par un praticien.

Des jeux pour relancer certains neurones

Les pathologies dans lesquelles le cerveau subit une dégénérescence n’ont pas encore de remède médical. Les maladies comme Alzheimer ou Parkinson restent jusqu’à présent sans solution. Cela dit, l’utilisation de la réalité virtuelle pourrait être la bonne piste. En collaboration avec des équipes médicales, plusieurs développeurs d’application ont mis au point des jeux dont le rôle serait de stimuler différentes parties du cerveau. La méthode reste expérimentale, mais elle repousse les limites de la réalité virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *