Ecole du bien-être, le blog santé et bien être Conseils,Santé Puis-je tomber enceinte même si je souffre d’hypothyroïdie ?

Puis-je tomber enceinte même si je souffre d’hypothyroïdie ?



Une femme enceinte qui souffre d’hypothyroïdie s’expose au risque de faire une fausse couche, d’accoucher avant terme, d’avoir un enfant prématuré ou d’accoucher d’un bébé avec retards de développements physiques et intellectuels. Donc, si vous comptez avoir un enfant, votre hypothyroïdie doit être surveillée de près pendant la grossesse.

Le traitement de l’hypothyroïdie durant la grossesse

L’hypothyroïdie durant la grossesse est traitée avec des hormones thyroïdiennes de remplacement. Vous savez sans doute qu’on ne guérit pas l’hypothyroïdie. C’est une maladie définitive, autrement dit, une fois que la thyroïde est défaillante, en dépit des traitements, elle ne se mettra plus à produire normalement et en quantité suffisante d’hormones thyroïdiennes. Votre médecin vous prescrira de la lévothyroxine T4, sous forme de comprimés. La dose que vous prendrez sera en fonction de votre poids et ces comprimés doivent être pris le matin, une demi-heure avant le petit-déjeuner.

Si vous suivez un traitement thyroïdien

Vous souffrez d’hypothyroïdie et vous suivez déjà un traitement : vous prenez des hormones thyroïdiennes de substitution. Ceci étant, vous voulez tomber enceinte. Que devez-vous faire pour ne faire courir aucun risque à votre bébé ? Parlez de votre désir d’enfant à votre médecin traitant ou à votre gynécologue. Si vous ne l’avez pas fait avant de tomber enceinte, faites-le vite, en début de grossesse. Votre médecin pourra alors revoir votre traitement, le changer, l’augmenter. Bref, il saura adapter votre traitement en tenant compte de votre grossesse. En règle générale, il vous prescrira des doses d’hormones thyroïdiennes plus élevées, car vos besoins (en plus de celui de votre bébé) seront plus importants. Cette augmentation sera peut-être valable seulement durant votre grossesse. Dans tous les cas, vous serez suivie de près par votre médecin.

Prise de médicaments avant, pendant et après la grossesse

Rassurez-vous, ce n’est pas parce que vous souffrez d’hypothyroïdie que vous ne pouvez pas avoir d’enfant. Si vous avez déjà un traitement avant que vous ne tombiez enceinte, ne l’arrêtez pas. Si vous êtes enceinte, parlez de votre état à votre médecin traitant sans trop attendre. Votre médecin adaptera votre traitement à vos besoins actuels, car n’oubliez pas que vos besoins en hormones thyroïdiennes peuvent considérablement augmenter durant votre grossesse : jusqu’à 50 % de plus ! Pour mieux traiter votre hypothyroïdie, vous pouvez aussi suivre les conseils proposés ici. Au cours de votre grossesse, votre médecin surveillera de près votre état pour prévenir des complications telles que l’hypertension artérielle, la rupture du placenta ou une hémorragie durant l’accouchement. Attendez-vous ainsi à de fréquentes visites chez le médecin. Vous serez amené à faire beaucoup d’analyses. C’est contraignant, mais tout cela est pour votre bien et celui votre bébé. Après votre accouchement, le médecin pourrait revoir la dose de vos médicaments. Eh oui, vous devez toujours poursuivre votre traitement après l’accouchement. Si vous comptez allaiter votre enfant, sachez que vous pouvez parfaitement le faire. Il n’y a pas de mesures particulières à prendre, suivez juste votre traitement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.