L'école du bien être Santé Le mal de ventre

Le mal de ventre



Passagère ou récurrente, l’intensité de la douleur abdominale varie selon les patients. Qu’elle soit d’origine organique ou psychologique, il faut la soulager au plus vite.

Douleur aiguë

C’est celle qui survient brutalement alors que tout va bien. Il s’agit alors de ne pas méconnaitre une affection nécessitant une consultation médicale et un traitement urgent. Les signes qui doivent inciter à être vigilant sont la fièvre, du sang dans les selles, élancement en palpant l’abdomen et en particulier la douleur de rebond quand la palpation appuyée est relâchée. Il ne faut surtout pas prendre d’aspirine, dangereux en cas d’ulcère gastrique ou duodénal. Les traitements autorisés sont des antispasmodiques. Il vaut mieux éviter de manger et de boire au cas où une intervention chirurgicale serait indiquée.

Douleur chronique

Elle est permanente, avec parfois des périodes d’apaisement. Les signes nécessitant une consultation médicale sont la perte de poids, un ictère, du sang dans les selles ou une fièvre chronique. Si la douleur ressemble à une brûlure et remonte derrière le sternum, elle est évocatrice de reflux du contenu gastrique acide dans l’œsophage et peut être soulagée par des antiacides ou bien des anti-sécrétoires gastriques. Si la douleur se situe au niveau de la partie haute du ventre, centrale, et survient après le repas, elle suggère qu’il s’agit d’une maladie gastrique ou duodénale. En cas d’un malaise accompagné de modification de la fréquence des selles en provoquant diarrhée ou constipation, il évoque plutôt une maladie intestinale et peut être soulagé sans danger avec des argiles destinées à ce traitement.

Effets du stress

Des facteurs culturels, psychologiques et psychosociaux influencent la douleur exprimée de façon différente pour chacun. Des symptômes mal définis ne pouvant être rapportés à un organe précis peuvent indiquer une origine psychologique de l’indisposition. Le tube digestif, en particulier le côlon, est l’organe cible du retentissement somatique de l’angoisse ou de la dépression. Ceci ne doit être abordé qu’avec un médecin après avoir éliminé une cause organique. Des techniques de relaxation peuvent alors être efficaces pour soulager la douleur, la faire disparaitre, et réduire ses effets sur la vie personnelle, sociale et professionnelle.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.