L'école du bien être Conseils L’instinct maternel : existe-t-il vraiment ?

L’instinct maternel : existe-t-il vraiment ?



Les futurs parents, les parents expérimentés et ceux qui envisagent d’avoir des enfants sont bombardés par l’idée que l’instinct maternel est quelque chose que possèdent toutes les femmes. La société exige des femmes d’avoir un désir instinctif d’avoir des enfants, et surtout qu’il serait tout à fait logique et naturelle pour elles de savoir s’occuper de son enfant, de connaître leur besoins et leurs désirs. Elles seront jugées selon leur manière d’élevé et d’éduquer leurs enfants, même si aucun enseignement ne leur ont été octroyés dès leurs enfances. Un faux pas de leur part est passible d’un jugement sans équivoque de la société. Alors, qu’est-ce que l’instinct maternel, et pourquoi ce concept a-t-il duré si longtemps ?

Qu’est-ce que l’instinct maternel ?

Le mot instinct fait référence à quelque chose d’inné – inné ou naturel – impliquant une réponse comportementale fixe dans le contexte de certains stimuli. Sur la base de cette définition, l’idée d’instinct maternel implique qu’il existe une connaissance innée et un ensemble de comportements de soins qui font automatiquement partie du fait de devenir et d’être mère. Mais en réalité, l’idée de l’instinct maternel peut être assez exagérée. L’instinct maternel est ce qui nous motive à vouloir avoir des enfants et à savoir exactement quoi faire une fois qu’ils sont arrivés. L’ apprentissage sur le tas” se fait dès la naissance du bébé. C’est une période où beaucoup pensent que l’instinct maternel devrait se manifester et se traduire par des sentiments instantanés d’amour maternel.

L’instinct maternel est-il un mythe ?

Oui, l’idée de l’instinct maternel est en grande partie un mythe. En effet, quel que soit le sexe ou l’orientation sexuelle d’une personne, elle peut être capable de déceler les besoins de son enfant tout au long de son développement. Mais cette capacité est toujours différente de l’instinct maternel.

Par exemple, un parent peut rapidement comprendre la signification spécifique des cris de son nouveau-né. Ils peuvent aussi facilement percevoir le changement de comportement qui signale un rhume de cerveau chez leur enfant. Ce phénomène se prolonge dans les années suivantes, lorsqu’un parent peut sentir que des problèmes se préparent dans la chambre d’un adolescent lorsqu’elle est trop calme. Cet “instinct maternel” d’un sixième sens pour son enfant et ce dont il a besoin vient d’une proximité intense et d’un amour profond, en passant des heures avec l’enfant et en pensant à lui. Et cela ne se limite pas aux mères.

Quelle est la différence entre un instinct et une pulsion ?

Pour savoir d’où vient le terme d’instinct maternel, il faut d’abord comprendre la différence entre l’instinct et la pulsion, car ce n’est certainement pas la même chose.En psychologie, une pulsion physiologique est un état de motivation résultant d’un besoin physiologique, et un besoin est une privation qui sous-tend la pulsion.

L’instinct, en revanche, est une réponse innée, ou non apprise, à un signal. Les instincts se retrouvent chez tous les membres d’une espèce et sont le produit de pressions évolutives qui façonnent le comportement au fil du temps. En d’autres termes, les pulsions sont des motivations ; les instincts sont des comportements.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.